Ce site utilise des cookies qui permettent d'assurer son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

N°1 français des systèmes d'alarme connectés avec télésurveillance

RAPPELEZ-MOI AU

Nos équipes vous rappellent du lundi au vendredi de 8h à 20h30 et le samedi de 8h à 18h.

Jusqu'au 31/12/2016,

les frais d'installation sont offerts,

économisez 79€ !*

En cas d'effraction FAQ

Que se passe-t-il en cas d’effraction à votre domicile ?

Les différents types de détecteurs (détecteurs de mouvement, détecteur d’ouverture…) servent à prévenir le centre de télésurveillance de toute tentative d’intrusion. Une fois le système d'alarme en marche, toute intrusion dans votre maison ou votre appartement déclenche la sirène, premier élément pour dissuader un éventuel intrus.

Aussitôt, un signal est envoyé au centre de surveillance qui met en œuvre la procédure convenue.

L’appel de vérification du centre de télésurveillance

Afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une mauvaise manipulation de votre part, le centre de surveillance commence par appeler à votre domicile afin de vous demander votre code confidentiel et ainsi vérifier votre identité et s’assurer que tout va bien. Si personne ne répond ou si le code délivré est erroné, vous ou l’une de vos personnes de confiance en êtes informés.

Le rôle de la personne de confiance

Lors de la souscription à l’une des formules EPS, vous nous indiquez des personnes de confiance avec leurs coordonnées. Il s’agit de personnes qui peuvent éventuellement être contactées si vous êtes injoignable. Selon la formule souscrite, elles peuvent se substituer à vous pour prendre les mesures qui s’imposent ou faciliter l’intervention de l’agent de sécurité.

Le rôle de l’agent de sécurité

En cas de détection d’intrusion, selon formule, un agent de sécurité se déplacera à votre domicile. Le rôle de l’agent de sécurité est alors de constater une éventuelle effraction. Dans ce cas, le centre de surveillance prévient les forces de l’ordre.

L’intervention des forces de l’ordre

La loi n’autorise pas le raccordement d’un système d’alarme aux forces de l’ordre. La Police ou la Gendarmerie sont informées après une levée de doute confirmée selon les conditions de l’article L.613-6 du Code de la sécurité intérieure. La prise de photos en cas de déclenchement permet d’accélérer la levée de doute et donc d’alerter plus rapidement les forces de l’ordre.